macaron CERS des adhérents

Objectif 2017 : échanger en Monnaie Complémentaire

Echanger en CERS pourquoi ?

Les marchés financiers, même s’il y a eu quelques alertes, se portent encore très bien ! 97% des échanges économiques concernent l’économie dite « virtuelle » = financière, contre 3% pour l’économie réelle (échange de productions de biens et de services = richesses produites intéressant l’homme);

La monnaie d’échange, en devenant de l’argent, s’évapore vers les placements spéculatifs, pour enrichir quelques humains, au détriment des autres.

> Assèchement de la monnaie de circulation >> Raréfaction des échanges (par manque de monnaie) >>> Appauvrissement général des habitants d’un territoire (« la richesse se créée quand la monnaie circule »)

Le nouveau siècle a vu l’avènement d’alternatives monétaires pour enrayer ce flux morbide : monnaies virtuelles telles le bitcoin (certes spéculatives mais décentralisées), monnaies complémentaires… prouvant la volonté de se réapproprier les échanges.

A aujourd’hui, une monnaie complémentaire n’a pas vocation à remplacer la monnaie traditionnelle, mais contrebalance le pouvoir des marchés financiers en mettant en circulation une monnaie  qui reste en circulation (non exportable, non thésaurisable), uniquement pour les échanges « réels » (production de biens et de services)

  • Echanger des biens et des services en monnaie locale, c’est s’engager pour une économie plus « vertueuse », respectueuse de l’homme et de son environnement.
  • Echanger en monnaie locale CERS, c’est se prononcer pour une empreinte carbone diminuée, un appui aux circuits de proximité, une augmentation des échanges de richesses produites, au détriment des spéculations.

Echanger comment ?

Sur l’Est du département de l’Aude, la monnaie locale CERS  est en circulation, alors …Echangez en CERS !

Pour qu’une monnaie complémentaire influe sur l’économie locale, elle doit circuler suffisamment. Depuis sa création, la monnaie locale CERS souffre de « non assistance » pour se développer (contrairement à d’autres régions, aucun financement Collectif). Elle n’a pu financer les emplois nécessaires à ce développement (développeur commercial réseau Prod’acteurs, coordinateur animateur).

Aussi, pour 2017, l’association Just’Echanges a choisi de s’adjoindre au projet de monnaie complémentaire Coopek, pour mener ensemble une 1ère expérimentation nationale de monnaie complémentaire locale et nationale. Cela va permettre notamment de mutualiser les emplois nécessaires au développement local du CERS et du Coopek.

Parallèlement, les bénévoles de Just’Echanges développeront avec l’aide d’autres actifs (personnes ou associations), des ateliers de connaissance (projections, débats,jeux…) pour faciliter la compréhension et l’appropriation citoyenne de cette monnaie CERS.

Vous êtes intéressés  ? Venez nous rejoindre le lundi, de 18h45 à 20h15, au 1, rue des Passerelles, Narbonne. C’est ouvert, on peut y boire, y discuter, s’y disputer…. y vivre ensemble !

Les registres 2017 des actions

One thought on “Objectif 2017 : échanger en Monnaie Complémentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils