le Cers souffle sur les pins du Languedoc

Relevé dans « les bienfaits du bio »

LE VENT DU CERS

C’est le vent du cers qu’il nous faut,

Grand  et grand ,

C’est le  de la mi-journée,

Qui nous sort toujours d’affaire,

Il rentre dans les entonnoirs

Que forment les hautes garrigues,

Jovial, riant et charnu,

Le vent du cers gonfle nos joues.

 

Si vous avez quelques fois constaté,

Que votre maison qui est à Narbonne,

Pour l’avoir laissée trop longtemps fermée,

Au moisi, elle empoisonne,

Si notre cers s’est levé,

Je sais ce que vous avez dû faire :

Tout de suite, tout ouvert, le vent du cers c’est le bon air.

 

Isodoro Pagès      Traduit du patois narbonnais par Gilbert Viviès »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils